Catégorie Actualité

Pour la libération de Soumaila Cissé : L’appel en cinq points des résidents de Badalabougou



En solidarité avec la famille Cissé, les résidents de Badalabougou, en commune V du district de Bamako, ont organisé un grand rassemblement le samedi 12 septembre 2020 devant la famille paternelle de Soumaila Cissé enlevé dans le cercle de Niafunké depuis 174 jours. Les voisins du quartier ont, non seulement témoigné des qualités humanitaires de Soumaila Cissé mais aussi réclamé sa libération dans un bref délai.  Ils ont d’ailleurs lancé, dans ce sens, un appel pressant aux membres du CNSP, à la Minusma, à la France, à la CEDEAO et au peuple malien.

Rencontre entre l'URD et le CNSP par rapport à la libération de l'Honoble Soumaïla Cissé


INFORMATION

Chers camarades,
Une délégation de l’URD conduite par le Professeur Salikou Sanogo a été reçue ce mercredi 26 aout 2020 par le CNSP à Kati. L’ordre du jour portait sur la libération de l’honorable Soumaila Cisse. La délégation a été très heureuse d’apprendre que la libération de notre président fait partie des objectifs prioritaires du CNSP lequel a décidé « de prendre le dossier à bras le corps dès sa création » selon son porte-parole le Colonel Major Ismaël Wagué.

Il est important de rappeler que cette rencontre a été précédée de celle que le CNSP a eu avec l’ensemble des membres du comité stratégique du M5 à Kati ce même mercredi. Au cours de cette rencontre également le CNSP a rassuré le M5-RFP avec les mêmes propos.

Le secrétaire à la communication

Me Demba Traoré

Le CICR a remis des lettres de Soumaïla Cissé à un membre de sa famille



Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé dans un communiqué qu’il « facilite le rétablissement de contact entre Soumaila Cissé et sa famille. » Le chef de file de l’opposition malienne a été enlevé fin mars en pleine campagne électorale pour les législatives dans la région de Tombouctou.
« Je tiens à préciser que les lettres ne contenaient que des informations familiales et que le CICR ne participe pas aux négociations pour la libération de M. Cissé, a précisé M. Klaus Spreyermann, chef de délégation du CICR au Mali. En tant qu’acteur humanitaire neutre et indépendant, lorsqu’un accord est trouvé entre les parties concernées, le CICR sera prêt à faciliter un éventuel transfert des otages. »

Selon le même communiqué, le CICR « se tient prêt à continuer d’offrir ses services de rétablissement des liens familiaux entre les membres de la famille avec l’accord des deux parties. »
Source : Mikado FM